Libramont

Libramont - Le Centre - Collection Christian Giboux

Libramont – Le Centre – Collection Christian Giboux

Origine

Le mont de Liebrard forme altérée de Liebrand (germanique); en 1330: Libramont puis Liebramont

Gentilé

Libramontois (Lârons= brigands)

Description

  • caractère urbain bien marqué; plateau de Recogne, bassin de la Lomme; de 490 à 556 m
  • N 826, N 40,  E 411 ; gare ferroviaire; service urbain de bus: 77/1, 77/2, 77/3
  • 977 ha; 3680 habitants

Historique

Une légende attribue le nom de Libramont à la comtesse Ermesinde ou à une princesse d’Anlier du 13e ou 14e siècle qui  donna le privilège de la liberté aux habitants… d’où «libres à mont». Au 16e siècle, tout citoyen marié à Libramont et Saint-Pierre est bourgeois, sans devoir payer le droit de bourgeoi­sie ni le cens de vouerie. Durant des siècles, la destinée de Libramont fut intimement liée à l’importante exploitation agricole de Saint-Pierre. Au 19e siècle, Libramont émerge des localités environnantes grâce à la voie ferrée Bruxelles-Luxembourg qui traverse le village. La ligne de Bastogne fut ouverte en 1869 et celle de Bertrix en 1882. Libramont devenait le plus important nœud ferroviaire du Luxembourg. Détachée de celle de Saint-Pierre, la nouvelle paroisse  date  de 1899. La section de Libramont est séparée de Saint-Pierre au 1er  janvier 1900 et en  reçoit 975 ha. La population passe de 720 habitants en 1900, à 2395 en 1956, à 3153 à la veille des fusions de communes de 1977 et à 3654 début 2008. Vers le milieu du XIXe siècle, Libramont était encore un hameau ardennais comme beaucoup d’autres. Le quartier de la Gare se développe ainsi que celui du Faubourg avec ses petits commerces variés. Un demi-siècle plus tard, vers 1950, Libramont présente l’image d’une toute  petite ville de province. Favorisée par sa situation centrale dans la province, l’arrivée de divers services publics va jouer un rôle déterminant dans le développement local. Le centre historique de Libramont, rue du Village, s’est étendu vers l’ancienne gare d’abord, donnant naissance à l’actuelle « Grand-rue ». C’est elle qui abrite le centre commercial du départ, qui s’est maintenant déplacé vers Recogne, ainsi que l’administration communale. Le XXe siècle voit, progressivement, se développer divers nouveaux quartiers. Si dans les années 1950, la fonction culturelle y faisait défaut, depuis, Libramont est en plein essor et son rôle économique et commercial s’affine progressivement. Les lacunes du milieu du XXe siècle sont oubliées : l’hôpital a bien grandi depuis sa création en 1928, deux écoles secondaires et une supérieure, plusieurs centres de formation (Forem, IFPME, CEFA, ICF Promotion sociale, Wallonie Bois) recensant  largement plus de 5.000 élèves, un centre culturel bien coté, le centre du Bibliobus, une bibliothèque, deux halles aux foires dynamiques… De plus, il ne faudrait pas oublier que notre commune recèle une vraie pépinière d’artistes en tous genres, plus de cent trente!

A voir

Construite de 1973 à 1975 sur un nouvel emplacement, l’église paroissiale du Sacré-Cœur d’architecture moderne avec poutres en bois apparentes, est un vaste sanctuaire de plan polygonal sous coiffe d’ardoises.  Il contient un très beau Chemin de croix en pierre de schiste sculptée.

Sur la place communale, la halle des foires (1983-1984) est une vaste construction avec fonctions commerciale, sportive, récréative et culturelle.

Unique en Belgique par ses collections, le Musée des Celtes  rassemble, à Libramont depuis 1988, le produit de plus de trente années de fouilles menées sur des sites celtiques en Ardenne. La région figure, d’un point de vue découvertes, parmi les plus riches de Belgique.

La Cité-Jardin est un ensemble de logements sociaux comprenant plusieurs dizaines d’unités, édifiées à partir de 1923, première réalisation du Foyer libramontois. Etablissement décidé dès 1938 mais interrompu par la guerre, le couvent des Dominicains attire le regard de nombreux visiteurs et peintres.

La maison de Marie Howet peintre bien connue, née à Libramont en 1897, première femme à recevoir le Prix de Rome en 1922. Elle était à l’aise dans tous les genres, toutes les techniques. Paysages, jardins, fleurs l’ont toujours séduite. Plusieurs œuvres sont visibles en permanence au Centre culturel de Libramont.

Événements

La popularité la plus importante, Libramont la doit à un événement phare, un événement qui a fait connaître la localité bien au-delà de nos frontières: la « Foire ». Ainsi, en 2007, elle a accueilli 4306 délégations internationales et plus de 700 exposants. La Foire agricole, forestière et agroalimentaire de Libramont est une gigantesque exposition en plein air. Elle est une vitrine exceptionnelle de la ruralité qu’elle aborde sous de nombreux aspects: le machinisme, l’élevage, la forêt, l’agroalimentaire, l’horticulture et encore la recherche, l’éducation et la culture. Cette approche en fait un événement sans pareil en Europe. Créée en 1926 pour promouvoir le cheval de trait ardennais, la Foire de Libramont a fortement évolué : de 160 chevaux, 3 exposants et dix mille visiteurs en 1927 à plus de  200 000 visiteurs en 2007. Elle grandit aussi en surface : 30% de surface d’exposition en plus en 2003. Elle s’est diversifiée et est aujourd’hui le rendez-vous incontournable de tous les acteurs du monde rural. De nombreuses manifestations récurrentes émaillent l’agenda culturel, sportif, récréatif tout au long de l’année tant à Libramont que dans les villages de la commune dotés de belles salles gérées par les associations locales. Ne citons que: les brocantes, les concerts, les expositions (peintures, photos), salons divers, spectacles et conférences, marches…

Gastronomie

La commune comporte plusieurs commerces spécialisés dans les charcuteries ardennaises et en période de chasse, la vente de venaisons. Ses pâtisseries sont aussi particulièrement réputées pour leurs assortiments variés de qualité de même que pour les chocolats.

Photos

Libramont – Le village (Photos)

Libramont – Rue des Alliés – des Allemands (Photos)

Libramont – Route de Freux – Seviscourt – Houffalize (Photos)

Libramont – Route de Libin (Photos)

Libramont – Route de Recogne – Bouillon (Photos)

Libramont – Route de Saint-Hubert (Photos)