Presseux

Le nom de ce village figure dans un état des revenus de l’ab­baye de Saint-Hubert en 1330. Ici aussi, on rencontre de nombreux toponymes romains. A  l’origine du nom, peut-être un pressoir à huile alimenté par les faînes ou plus probablement à vinaigre, les pommes sauvages étant récoltées dans la forêt proche. Témoignage de l’âpreté de la vie en ces périodes où l’existence était bien difficile, Presseux fut en procès avec Flohimont en 1688, pour un troupeau de « bêtes à laine » qui pâturait dans la bouvière de Presseux, en plein été, alors que c’était interdit.